La diversité est certainement l’un des principaux noms qui accompagnent l’archipel de Guadeloupe. Réputé comme étant la destination idéale pour les amoureux de la nature en référence à Marie Galante et la Désirade, celui-ci est aussi à même de lotir ceux désireux d’une ambiance plus animée grâce notamment l’île de Grande Terre.

Le Papillon de Guadeloupe

Formé par l’île de Grande Terre et celle de Basse Terre, le Papillon de Guadeloupe offre un contraste merveilleux qui promet un séjour mémorable. En effet, la première que l’on appelle aussi « petite Bretagne des Antilles » permet de renouer avec la « civilisation » en abritant restaurants, hôtels, discothèques, ou encore casinos, ce qui explique une grande affluence des touristes. Son principal atout est certainement la station balnéaire baptisée Le Gosier qui abrite Montauban, la Pointe de la Verdure et Bas-du-Fort, des quartiers très animés. La seconde quant à elle est l’une des destinations privilégiées des amoureux de la nature. On y trouve notamment une étendue de forêt tropicale de 17 000 Ha et qui jouit le statut de Parc National. La Basse Terre est aussi réputée d’après ce site par le volcan de la Soufrière, également connu sous l’appellation « la vieille Dame ».

Les Saintes, une destination de choix

Après avoir exploré le Papillon de Guadeloupe, on peut se rendre à Les Saintes, un archipel baptisé Los Santos par Christophe Colomb et qui compte notamment deux îles habitées : Terre-de-Haut et Terre-de-Bas. Cette escale promet d’être riche en découvertes. Terre-de-Haut doit surtout sa réputation à la baie des Saintes, l’une des plus belles du monde et connait une grande affluence de visiteurs, car considérée aussi comme la Septième merveille du monde. Terre-de-Bas n’a quant à elle pas rien à envier à son île voisine. Ses visiteurs apprécient surtout la magnifique plage de Grande Anse. L’accueil chaleureux de ses habitants s’avère aussi pour le moins notable.

Marie Galante et la Désirade pour une tranquillité à part

À moins d’une heure de bateau au départ de Les Saintes, on débarque sur l’île Marie Galante, en référence au nom de l’un des bateaux de Christophe Colomb. Marie Galante est surtout connue comme étant une île paisible qui a su préserver ses traditions ancestrales. La même tranquillité se retrouve également sur l’île la Désirade qui se voit attribuer le statut de havre de paix. Le caractère semble exceller dans l’art de vivre en retard de phase avec la grande civilisation et en fait paradoxalement son principal attrait.